Actualités

Hadrien Loumaye, Julia Renaudot, Alexane Sanchez - Devenir l'Estran 
25.03 — 08.05.22
Vernissage 25.03.22, 17h - 21h 

Les artistes ont fait le voyage, pour explorer un territoire qui leur est propre et en trouver la limite.
Ensemble, ils se complètent et deviennent l’estran, cet espace instable, éphémère entre terre et mer.
Alexane Sanchez questionne le rapport à l’autre, celui dont il n’est jamais possible de définir une identité. Elle dissocie l’interprétation du réel et interroge le vivant.
Hadrien Loumaye se penche sur l’apparition et la disparition. Dans sa pratique, il démontre l’impossibilité de capter un paysage ; sujet. La résultante du voyage définit ses tableaux.
Julia Renaudot travaille sur la notion floue de la limite. Elle tente de saisir l’insaisissable pour communiquer sa perception intime et éphémère d’un lieu.
Des traces sur le sol, indiquent leurs pas pour y découvrir l’errance futile.​

> Dimanche 27/03/2022 I  14:00>18:00
Barbara Sauveur

> Samedi 23/04/2022
I  15:00
Barbara Sauveur

I  18:00
Jacques Di Piazza

> Dimanche 08/05/2022 I 15:00

Alexane Sanchez + Clément Jacques-Vossen

Infos pratiques
Horaire
Adresse
72 rue des Glands
1190 Bruxelles - Belgique
Contact
+32 478 95 95 77
info@melissaansel.com
Site web
Description

Melissa Ansel est un espace d’exposition polymorphe dédié à l’art contemporain. La ligne curatoriale définit pour chaque exposition une thématique, orientée/ indexée sur les enjeux du monde actuel. Des artistes d’obédiences artistiques diverses sont appelés à travailler ensemble autour du sujet, les propositions se répondent, se contrarient pour créer une dynamique dialogique autour de la création artistique. L’espace Melissa Ansel est conçu comme un biotope (qui littéralement signifie lieu de vie en grec ancien) ; un milieu qui met en symbiose les éléments le composant. Dès lors chaque artiste est perçu comme une entité participant au tout homogène, qui, pour poursuivre l’analogie, suit les principes de la biodiversité. Melissa Ansel vit entre Vienne-Paris-Brussel-Ile d’Yeu- Saigon-Los Angeles. Face à l’élistisme et à la raréfaction d’espace de monstration pour des artistes émergents, elle initie un projet curatorial démocratique qui fait converger les désirs et les pratiques. Elle lie l’humour à la passion, la réflexion à la légèreté pour des rendez-vous de natures diverses : Exposition, performances, concerts…ici et ailleurs. (…) Melissa n’a pas de nom Melissa ne danse en aucune façon Melissa bâtit ses rêves comme un maçon Melissa est une île Melissa joue de ses nuits intranquilles Melissa a posé ses bagages à Bruxelles L’anagramme de Melissa est lissamel ​