Actualités

Dear st. Agatha I am witness of your tears In the land of TulipsHoda Kashiha

30 mai- 11 juillet 2020

La Galerie Nathalie Obadia a le plaisir de présenter Dear st. Agatha I am witness of your tears In the land of Tulips, la première exposition personnelle de l’artiste Hoda Kashiha dans sa galerie bruxelloise.

Née en 1986 à Téhéran, l’artiste iranienne aborde à travers ses œuvres des sujets culturellement sensibles dans le climat socio-politique complexe de son pays d’origine tels que l’identité, la féminité ou encore la question du genre. Des manifestations quotidiennes d’hostilité, d’opposition et de lutte qu’elle observe, naissent des œuvres métaphoriques sur toile pleines d’humour et de poésie, sources d’un imaginaire insolent et fragmenté passant constamment du réel au fantaisiste, de la figuration à l’abstraction. 

Le dynamisme et les tensions qui animent ses sujets trouvent un écho formel dans les compositions et le langage visuel de l’artiste. Pour cette exposition, Kashiha propose un ensemble de quinze peintures à la narration non-linéaire dans lesquelles elle fragmente le plan pictural traditionnel par la juxtaposition et l’accumulation de plusieurs niveaux de collages. Cette approche permet à l’artiste de capter les émotions antagonistes de ses personnages fictifs : amour/haine, violence/paix, pouvoir/faiblesse, vie/mort.

L’œuvre intitulée Dear st. Agatha I witness of your tears In the land of Tulips combine le collage et l’animation, deux domaines très importants dans le travail de l’artiste. En s’inspirant de la légende de « Sainte Agathe », vierge et martyr de l’antiquité chrétienne, Kashiha réalise une œuvre hautement symbolique, explorant l’arc narratif de la douleur, du courage et de la persévérance : des expériences universelles partagées par tout un chacun. Dans un style drôle et chaotique, l’œuvre représente un corps d’un homme en arrière-plan par-dessus lequel semble avoir été collé un buste de femme nu, le tout juxtaposé à deux yeux larmoyants sur fond de ciel bleu et entouré d’une étendue verte parsemée de tulipes rouges.

Les tulipes rouges sont une référence directe à l’Iran où elles sont un emblème national utilisé à la fois pour symboliser la justice et commémorer la mémoire des martyrs. À noter également que cette œuvre serait interdite d’exposition dans son pays en raison de la nudité de son personnage, ce qui souligne l’importance d’une pratique artistique libérée de toute forme de censure.

[...]

Considérée comme une figure émergente de la scène artistique contemporaine iranienne en pleine effervescence, Hoda Kashiha développe dans son travail une réflexion sur les paradoxes qui sous-tendent la construction politique et sociale de son pays natal, en élaborant un jeu constant entre le visible et l’invisible, entre ce qui est admis et ce qui doit être dissimulé. Elle crée des peintures colorées et audacieuses porteuses d’un message d’ouverture, de liberté et d’espoir. Un état d’esprit que traduit avec poésie le titre de son œuvre : All beautiful lives start floating when dark falls, maybe I am somewhere else above skies (Toutes les belles vies commencent à flotter quand la nuit tombe, peut-être suis-je ailleurs au-dessus des cieux).

Infos pratiques
Horaire
Mardi au Samedi
10h-18h
Adresse
8 rue Charles Decoster
1050 Bruxelles - Belgique
Contact
+32 2 648 14 05
infobxl@nathalieobadia.com
Site web
Description