Actualités

Edad de oro, Arnaud Rochard

14 mai - 22 aout 2020 - 5, rue Saint-Georges – Ixelles

De l’énigme au fantasme, Arnaud Rochard puise son inspiration dans un univers iconographique relié à l’origine de la civilisation. Là où le berceau de l’humanité semble avoir existé ; la Création stricto sensu. La recherche de l’artiste est animée par une quête, celle d’une expression plastique empreinte de technique et de virtuosité éveillant le regard à la contemplation. L’oeil s’immisce, défriche, se perd puis revient à la mise au point, à la manière d’un explorateur manipulant une longue vue. Un contenu esthétique maîtrisé, dense. Chaque trace nous amène alors à une autre dans un voyage initiatique se projetant à l’infini.

Ni tout à fait un peintre, ni tout à fait un sculpteur, l’artiste se situe dans le sillon de ces deux techniques. Du dessin à la gravure, il épuise son geste précis et spontané à la découverte d’un tracé. Les lignes s’enchevêtrent, l’épaisseur du trait varie et les formes se dessinent dans les pleins et les vides. Puis la couleur intervient par jeu d’apparition et de disparition, en passage à la surface, par zone étendue ou délimitée dans des nuances de luminosité qui exaltent la profondeur. Sur papier, sur lin et sur terre, le support se lie à son geste et vice et versa dans une alchimie déconcertante. Parfois laissée à nu, brute, la matière s’intègre à la composition et intervient en surface par superposition de plans.

Un processus qu’il décline à l’aide de motifs et de codes figuratifs composant un panorama fait d’une végétation luxuriante et éparse rappelant l’Âge d’Or. Le temps des promesses et de la vie sans contrainte comme un paradis sans fin, d’une terre vierge non colonisée où tout reste à découvrir. Mais, dans cet Eden se dessinent parfois des figures symboliques menaçantes comme des chevaliers armés ou des figures mythologiques incarnées par des animaux. Des créatures, sans visage, sans expression, sauvages, ténébreuses, solitaires, comme autant d’indices d’une histoire passée. Des silhouettes auxquelles le spectateur peut s’identifier. Elles n’envahissent jamais la perception de l’ensemble du sujet : La Nature et, par là, l’allégorie de la Liberté.

Pour cette première exposition personnelle à la galerie Félix Frachon, Arnaud Rochard nous transpose à travers ses peintures, céramiques et monotypes dans des paysages imaginés où l’on apprivoise l’imprévu du devenir. Celui d’une humanité féconde où la nature n’a de cesse de nous émerveiller par sa force vive et insaisissable mais qui sourdement fait basculer la société. Une atmosphère latente qui, plus loin, nous encercle autour de scènes de conquistadors à la recherche de l’Eldorado, ce mirage doré. Deux salles, deux points de vue qui se démultiplient pour n’offrir qu’une seule représentation, un voyage en Uchronie.

A s’y m’éprendre, le rêve se mêle au cauchemar au sein d’une réalité chaotique qui devient alors réceptacle de l’imagination.

Maëlle Delaplanche

Language of Deceased ll, Shine Shivan

10 janvier - 26 mai 2020 – 26, rue Saint-Georges – Ixelles
Opening  :  9 janvier 2020, 6 - 9pm

Shine Shivan (Kerala, India, 1981) is a multimedia artist known for his role-reversing photography and video work. After obtaining his Masters degree in Visual Arts from Dr. Bhim Rao Ambedkar University, Shivan was quick to make a name for himself. Themes relating to gender flow through Shivan’s original artwork; flashes of action and processes needing no categorization, evocative of a single gender: that of the human in all its incarnations. Galleries featuring Shivan’s work include Tate Modern, London, UK and MOCA, Taipei, Taiwan.

Infos pratiques
Horaire
Du mardi au samedi
11h-18h
Adresse
5 rue saint georges
1050 Bruxelles - Belgique
Contact
+32486141330
felix@felixfrachon.com
Site web
Description
The gallery was created to present and promote in and from Brussels, the young contemporary art scenes from the « emerging » countries. Following of seasonal themed programmation of 5 to 7 solo-shows questioning the essence of frontiers, time and politics, different discours, medias, origins, and art practices. The seasons are as follow: India 2016/17, Africa and its diaspora 17/18, Central & South America 18/19 and Arabic Countries 19/20. All the shows in one season are interlinked not by the « origin » or « place of work » of the artist, but by the questions and « Propos » defended by each artist. Following our aim to introduce different cultures, a book will be edited and a seminar organized.