Actualités

La Galerie Templon présente la deuxième exposition personnelle de Jan Van Imschoot à Bruxelles. Maître autoproclamé de l’anarcho-baroque, ce peintre cinématographique revient en Belgique avec une nouvelle série inédite placée sous l’influence du Caravage.

« Je suis un enfant de la peinture et du cinéma, peintre flamand et latino-belge surréaliste, avec la langue et l'image comme partenaires. Merci Rik Wouters, merci René, merci Marcel » explique l’artiste, qui s’interroge sans relâche sur les potentialités de la peinture.

Dans Amore Dormiente, Jan Van Imschoot aborde à coups de fonds noirs et de teintes flamboyantes, de corps nus et mouvants, de geste puissant, les thèmes de l’amour et du désir sexuel, de la convoitise et de la vengeance.

Hors des carcans académiques de l’art dont il dénonce les « croque morts », Van Imschoot construit en aplats de couleur expressifs une iconographie singulière mêlant références autobiographiques, symboliques et historiques, dans des toiles radicales et fantasmagoriques peuplées de nains, d’anges, d’amants et de mourants.

« Il n’existe aucun chef d’œuvre où les extrêmes n’ont pas soif les uns des autres. Sans enfer, pas de paradis ; sans corps, pas d’âme ; pas d’amour sans complaisance. Ne se débarrasse-t-on jamais de ces credo ? » questionne l’artiste.

Né à Gand en 1963, largement exposé en Belgique et à l’international, Jan Van Imschoot a quitté la Belgique en 2013 pour l’anonymat et l’inspiration de la campagne française.Le SMAK de Gand lui a consacré une grande exposition personnelle en 2002. Ces dernières années Jan Van Imschoot a montré son travail au Kunstpalast de Düsseldorf (2005), au Museum Dhondt-Dhaenens à Deurle (2008), au National Art Museum of China à Beijing (2010) et à la Fondazione Volume ! à Rome (2012). En 2018 il participe à l’exposition collectiveSanguine/Bloedroodconçue par Luc Tuymans pour le M HKAà Anvers et pour la Fondazione Prada de Milan, qui oppose l’esprit des maîtres du baroque à la vision de grands artistes contemporains.

Infos pratiques
Horaire
du mardi au samedi
11h00-18h00
Adresse
13 rue Veydt
1060 Bruxelles - Belgique
Contact
025371317
brussels@templon.com
Site web
Description
Daniel Templon, alors âgé de 21 ans, fonde la galerie en 1966, rue Bonaparte dans le quartier de Saint-Germain-des-Prés. D'abord ouverte sous le nom de Cimaise-Bonaparte dans la cave d'un antiquaire, la galerie déménage rapidement à l'étage, avant de déménager en 1972 dans le Marais, rue Beaubourg, à quelques mètres du futur Centre Pompidou. La galerie se fait d'abord fait connaître par son programme autour de l'art conceptuel et minimal : Martin Barré, Christian Boltanski, Donald Judd, Joseph Kosuth, Richard Serra. Dès les années 70, la galerie fait découvrir au public français les grands noms de l'art américain : Dan Flavin, Ellsworth Kelly, Willem de Kooning, Frank Stella, Andy Warhol. Elle s'impose rapidement comme une des galeries de référence dans la promotion de l'art contemporain en France. En 1972, Daniel Templon lance avec Catherine Millet le magazine Art Press. Nombreux sont les artistes, entrés aujourd'hui dans l'histoire, qui ont exposé sur les cimaises de la galerie. En ordre chronologique : Martin Barré, Christian Boltanski, Joseph Kosuth, Ben, Arman, César, Carl Andre, Dan Flavin, Sol LeWitt, Donald Judd, Ellsworth Kelly, Kenneth Noland, Robert Morris, Jules Olitski, Frank Stella, Olivier Mosset, Art & Language, Richard Serra, Roy Lichtenstein, Andy Warhol, Karel Appel, Wilem de Kooning, Helmut Newton, Francesco Clemente, Jörg Immendorff, Julian Schnabel, Lawrence Weiner, Daniel Buren, Jean-Michel Basquiat, David Salle, Robert Mapplethorpe, Robert Rauschenberg, Joel Shapiro, Keith Haring, Peter Halley, James Rosenquist, Robert Longo, Paul Rebeyrolle, Georg Baselitz, Raymond Hains, Eric Fischl, Juan Uslé, Jaume Plensa, George Condo, Ross Bleckner, Chapman brothers, Jim Dine, Richard Long, William Eggleston, Hiroshi Sugimoto, Yayoi Kusama, Richard Deacon, Larry Bell, Guillermo Kuitca, Anthony Caro, Pierre et Gilles. Aujourd'hui la galerie représente une trentaine d'artistes internationaux. Son programme cherche à promouvoir un dialogue entre différentes générations : artistes établis de l'art contemporain "classique", artistes internationaux de milieu de carrière, et expériences de jeunes artistes. La galerie collabore activement avec les musées et institutions pour concevoir des expositions et des publications. Elle poursuit une politique importante de production d'oeuvres et publie régulièrement des catalogues sur ses expositions. La galerie possède trois espaces d'exposition : deux à Paris (30 rue Beaubourg et Impasse Beaubourg) et une galerie à Bruxelles. Elle participe à de nombreuses foires internationales, dont la FIAC depuis 1974 et ART BASEL depuis 1978. La Galerie est membre du Comité des Galeries d'Art et de l'Association Galeries Mode d'Emploi.