Actualités

ANN RAY

GRAVITAS

LEE ALEXANDER MCQUEEN BY ANN RAY

 

Après avoir étudié à l’école des Ponts & Chaussées à Paris, Ann Ray, précédemment appelée Anne Deniau, délaisse sa carrière d’ingénieur et se lance dès les années 90 dans la photographie, à Tokyo où elle vit, puis à Londres. Elle étudie à la Central St Martins School de Londres et travaille pour des clients tels que Cartier, Givenchy ou The Times. C’est durant ses années Londonniennes que se développe un lien indéfectible avec Lee Alexander McQueen, rencontré précedemment à Paris et Tokyo. Ce sera le début d’une amitié intense et d’une collaboration artistique prolifique et rare : il lui donne carte blanche, sur base d’un simple accord entre amis. De 1997 jusqu’au destin tragique du créateur en 2010, le regard bienveillant d’Ann Ray s’efforce de capturer l’esprit de l’homme et l’essence de l’œuvre, dans de nombreux portraits, au travail dans le studio ou lors des défilés, instants de vérité de l’acte de création de McQueen. Ses archives comptent plus de 35.000 photographies argentiques !

Ann Ray montre pour la première fois au public une partie de ce travail, lors de son exposition « Les Inachevés – Lee McQueen » aux Rencontres d’Arles 2018, et nous livre un portrait sincère et intime de ce rebelle visionnaire à la sensibilité à fleur de peau et à l’imagination débordante.

La galerie de la Béraudière présente une nouvelle sélection de ces images qui mettent en lumière les obsessions du créateur. L’œil du photographe y révèle avec beaucoup d’humanité l’univers de McQueen flottant entre illusion et réel. Avec talent, Ann Ray capte le silence et l’immobilité dans les moments les plus agités :« ... le semblant de silence et le presque immobile, pour transmettre des fragments de n’importe quoi pourvu qu’ils soient humains, sincères et véritables, pour mettre en images l’épure, le presque, le pas encore, l’invisible, l’inattendu, le beau, le grotesque et le terrible, le fragile, le fêlé, l’émerveillé, le terrifié et l’inachevé, pour donner à voir la face cachée de la lune, la splendeur vacillante des âmes et la folie têtue des œuvres accidentées qui bouleversent et résistent au temps » A.R.

Bouillonnante de projets, Ann Ray présente également à Venise une exposition de portraits d’artistes, résultat d’un travail de 15 ans : « Blind Faith », au Musée Ca Pesaro (Avril – juillet 2019). Elle collabore avec de nombreux chorégraphes, danseurs et chanteurs d’opéras pour le Metropolitan Opera de New-York ou l’Opéra de Paris, depuis plus de 10 ans.

Le film et l’écriture font également partie de ses modes d’expression. Elle travaille actuellement à la réalisation d’un film documentaire de création, et prévoit de publier prochainement un recueil de poésie et d’images, ainsi que son premier roman. Affaire à suivre et surtout à venir découvrir en primeur dès le 24 avril à la galerie de la Béraudière.

Infos pratiques
Horaire
Du lundi au vendredi
10:00-18:00
Adresse
6 Rue Jacques Jordaens
1000 Bruxelles - Belgique
Contact
+32 2 646 92 15
galerie@delaberaudiere.com
Site web
Description
Spécialisés dans les maîtres du 19e et 20e siècles, la Galerie de la Béraudière vise à proposer de la peinture et de la sculpture de valeur muséale. Le mouvement surréaliste y tient une place primordiale et des œuvres inédites des grands maîtres du Surréalisme tels que Salvator Dali, Giorgio de Chirico, Paul Delvaux, Max Ernst, René Magritte, André Masson, Joan Miro, Francis Picabia ou encore Yves Tanguy sont régulièrement présentées. Une fois par an, la galerie organise une exposition dédiée au médium photographique. Elle ouvre également, de manière exceptionnelle, son espace à des artistes contemporains. Parallèlement aux expositions, la galerie participe régulièrement à de prestigieuses foires telles que Tefaf Maastricht, Art Basel, Masterpiece & PAD London, The Armory Show à New-York, la Biennale des Antiquaires à Paris.