Actualités

DUPLEX - Pierre Martens - du 23.03 au 05.05 2018 inclus. 

Pierre Martens nous propose trois séries de toiles, toutes posées sur châssis, élaborées suivant trois procédures distinctes: "Craquelures", "Alvéoles" et "Abrasés".  

"Craquelures": pose d'une couverture de base parfois enrichie de pigments colorés. Ensuite, plusieurs couches de peintures aérosol créant des effets de halo. Avec le temps, la pâte se fendille, se soulève et crée un réseau de craquelures que l'on perçoit différemment selon l'angle où l'on se place.

"Alvéoles": collage d'une résille en plastique qui sert de tramme de départ. Suivent trois ou quatre passages de couleurs en couches épaisses, posés à la spatule qui exigent un long temps de séchage. 

"Abrasés": pose de vingt à trente passages de couleurs à la spatule, au pinceau, au rouleau, à la palette, pour un traitement des surfaces en monochromie minimaliste ou sur un mode plus expressioniste. Ce patient travail prend la forme d'un rituel et demande de vingt à trente jours par tableau. Même si Pierre Martens a quitté la sérigraphie depuis longtemps, la gamme des couleurs qui rappellent parfois la palette du Pop Art est peut-être liée à cette formation initiale.

Certaines images ont une double vie: dans la lumière, elles sont sensibles et tactiles, dans l'obscurité, elles deviennent immatérielles avec inversion des clairs et des sombres, effets irradiants évoquant les lucioles, un ciel étolié ou la lumière des villes, la nuit. Avec ces trois protocoles, Pierre Martens voyage entre maîtrise et aventure, entre contrôle précis des outils et provocations du hasard avec des gestes qui tiennent des aléas d'une fouille en site historique. Ces peintures de dimensions réduites s'appréhendent aisément comme des écrans qui nous font face. Sans motif centré, ni haut, ni bas, des "all over" dont les histoires se livrent à condition de prendre le temps d'une observation qui tient autant de l'enquête que de la contemplation. S'approcher d'un tableau de Pierre Martens entraîne donc l'expérience de perception visuelle en évolution. Pour la vivre, l'oeil se déplace de loin ou de pprès, de face ou en oblique, dans le noir ou dans la lumière, les sensations évoluent, et ces "archéologies de la surface" livrent la richesse de leurs secrets dans la lenteur et le silence de l'exploration. 

Texte de Vincent Cartuyvels.

Infos pratiques
Horaire
Du jeudi au samedi
14h -18h
Adresse
23 rue de la Longue Haie
1000 Bruxelles - Belgique
Contact
+32 2 647 01 46
chris@artitude.be
Site web
Description
La galerie Artitude représente des artistes plasticiens travaillant sur ou à propos de l'image contemporaine, en dessin, peinture, photographie, vidéo ou installation.